Mes chers Amis,

Depuis la création du barjaweb, je me suis efforcé de le rendre aussi interactif et proche de ses visiteurs que possible. Partout où cela est pertinent, j'essaie d'offrir la parole à ceux qui voudront bien la prendre, et quelle satisfaction pour vous présents à l'appel et pour moi de voir nos efforts communs consacrés, par exemple dans le témoignage d'une lectrice, Charlène, qui dans la page de la Nuit des temps écrit :

"Quand je suis allée sur votre site et que j'ai lu les critiques de ce livre je me suis mise à le lire tout de suite après avoir éteint mon ordinateur et, aujourd'hui, je peux dire que je partage le sentiment d'admiration pour ce livre ; merci de m'avoir encouragée, et bonne lecture !!!!!"

La section « Critiques des visiteurs » des « pages Écrits » est celle qui remporte le plus franc succès, et entre toutes, la page de la Nuit des temps qui rassemble une telle quantité de témoignages qu'il m'a fallu dernièrement commencer à les rassembler dans une page à part et ne conserver que les plus récentes sur la page principale.

La section « critiques » n'est pas la seule à accueillir vos témoignages, et si les nombreuses autres invitations ne connaissent pas l'affluence des pages dédiées aux succès littéraires de l'auteur, la participation est souvent au rendez-vous. Ainsi en est-il du thème du prénom Éléa, que je choisis car nous fêtions récemment (le 22 Mars) la Sainte Léa. Une étymologie approfondie du prénom est déjà disponible sur le site depuis longtemps sur la page "La Nuit des temps les a inspirés" (  http://barjaweb.free.fr/SITE/ecrits/Ndt/inspir/ndt_inspir.html ), que j'ai d'ailleurs récemment complétée avec de nouvelles références. Comme pour tout le reste, le sujet nourrit un intérêt constant. À cette occasion j'ai d'ailleurs pu découvrir sur le site meilleursprenoms.com une paternité que je n'avais pas osé avancer : « Eléa est le prénom inventé par René Barjavel dans son célèbre roman : "La nuit des temps" ». On y trouve aussi que « Ce prénom a enregistré une forte croissance au cours de ces cinq dernières années ». Barjavel a-t-il donc une influence forte et grandissante sur les prénoms de nos têtes blondes ?
(voir :http://www.meilleursprenoms.com/Etymologie/Etymologie.php3?search=elea)

L'affinité du barjaweb avec ses visiteurs permet de répondre positivement en recueillant le sentiment des premiers concernés. Dans la forme « provoquée » du témoignage qu'est l'interview, Philippe Richeux, artiste que j'avais rencontré l'an dernier à propos du projet de comédie musicale de La Nuit des temps, commente sur ce choix qui fut aussi le sien :

"Mais c'était obligé ! Après tout cela je ne pouvais pas l'appeler autrement qu'Éléa... Mon fils, non, je n'aurais quand même pas appelé un garçon Païkan ! Mais Éléa..."

Il est amusant de croiser ce témoignage avec celui d'Isabelle Colomb qui témoigne spontanément et pour notre plus grand plaisir dans la section Éléa dont je viens de parler:

"J'avais toujours dit que si un jour j'avais une fille, je l'appellerai Eléa, mais je voulais avant tout un garçon, que je N'AURAIS PAS appelé Païkan."

Quant à notre ami ardéchois Frédéric M.C, lors de la déclaration à l'État Civil de la naissance de sa petite Éléa il y a bientôt huit ans, il a dû aussi proposer un prénom plus conventionnel, et a choisi, en un clin d'oeil encore plus Zoranesque, "Marie-Charlotte"... Car, explique-t-il :

"Éléa Marie-Charlotte M.C., ça fait...e mc 2"
 

Autre sujet majeur où cette fois la participation des visiteurs est souhaitée au plus haut point : la Journée Barjavel à Nyons. Ici aussi, bien sûr, l'arsenal interactif est déployé pour faire participer les divers intervenants. Pour la journée 2001, préparée un peu hâtivement, il n'y eut pratiquement aucun écho des quelques participants venus par l'entremise du barjaweb, ni des autres d'ailleurs. On ne peut pas faire mouche à chaque fois, mais le sujet Nyons est très vivant puisque les témoignages abondent sur les pages « Visites et promenades dans la Drôme provençale ».

Évoquant Nyons, j'ai d'ailleurs plaisir à communiquer la date maintenant arrêtée de cette journée qui promet d'être mémorable. Plus de précisions viendront, mais prévoyez déjà pour le 24 Août 2002 de vous offrir dans ce paradis provençal le séjour que vous méritez loin des tracas urbains. J'ai aussi un plaisir tout malicieux à mettre en ligne la photo de mon collaborateur Pierre Creveuil qui est "détaché" à cet événement et qui a concrétisé la participation du barjaweb en devenant mandaté par la Mairie de Nyons, s'ouvrant ainsi des portes qui ne l'avaient certes pas arrêté par le passé, mais qui lui rendaient l'exercice inutilement ardu.

J'aurai aussi aimé parler des nombreuses interventions reçues par ma correspondance privée et qui souvent auraient leur place sur le site. Cela fera peut-être l'objet d'une prochaine lettre... L'année prochaine, peut-être, le mois de Mars semble propice à parler des visiteurs du barjaweb, et tant de sujets sont tellement urgents pour les mois à venir ! Mais je laisse maintenant la parole à ceux que j'avais invités à illustrer cette lettre où j'espère vous avoir persuadés que le barjaweb est votre espace d'expression. Micaela Bernardo, familière du site depuis ses tout débuts et nous rappellant au sujet du mois précédent puisque de nationalité Italienne, et Léa -presqu'Éléa -, nous racontent leur découverte de l'auteur.

Merci à elles, et merci à vous.

Pary sur Arche, le 29 mars 2002

   G.M. Loup.


Témoignage de Micaela (Italie)

J'ai connu Barjavel à l'Université, grâce à mon Professeur de Français. En Italie, malheureusement, l'Auteur est peu connu ; il y a, certes, quelques transpositions [traductions] en italien de ses oeuvres, mais la diffusion de ces dernières est très limitée. On a traduit "Ravage", "Le voyageur imprudent", "La Nuit des temps", et c'est tout. Moi, j'aime particulièrement "La charrette bleue", parce que Barjavel nous raconte son enfance d'une façon simple et magnifique en même temps. Pour ce qui concerne votre site, c'est vraiment le plus complet sur l'Auteur et on y trouve des renseignements précieux. J'ai apprecié surtout le file MP3(*) qui m'a permis d'écouter, pour la première fois, la voix de l'auteur... Mes compliments !

Mes meilleures salutations,
 
Micaela

(*) il s'agit de http://barjaweb.free.fr/SITE/ecrits/JDD/apollo8.mp3 disponible à partir de la page "Les Articles du Journal du Dimanche" (http://barjaweb.free.fr/SITE/ecrits/JDD/JDD.html )
 


Témoignage de Léa

J'ai découvert Barjavel un peu par hasard il y a deux ou trois ans dans la bibliothèque de mon collège (j'ai 16 ans), j'adore lire et j'avais entendu parler de Barjavel et j'ai trouvé Ravage qui m'a beaucoup plu. Depuis, j'ai lu pas mal des romans de Barjavel.

Je trouve ce site très bien conçu, sérieux et complet, contrairement à la plupart des sites que l'on peut trouver sur Internet, il répond tout à fait à ce que j'attendais (biographie détaillée de l'auteur, titres de toutes les oeuvres, articles de journaux, des descriptions détaillées des oeuvres, et plein d'autres choses autour de Barjavel...)
Je ne pensais pas en trouver autant sur le premier site sur Barjavel que je visite.

Encore merci,
à bientôt,

Léa