« Écrivain, je n'aurais pu faire mieux que ce que j'ai fait. J'ai mes moyens et j'ai mes limites. J'ai marché avec les os et les muscles que mes ancêtres m'avaient légués, et selon l'entraînement que mes maîtres m'ont donné. En m'efforçant de ne pas nuire et essayant d'être utile. Que chacun, à sa place et avec ses outils, en fasse autant. »

En s'efforçant de ne pas nuire et en essayant d'être utile, avec nos ressources que sont la passion, le bénévolat, la coopération, l'amitié, et nos outils que sont les nouvelles technologies de l'Internet et du multimédia, moi, G.M. Loup, mes collaborateurs et mes amis, nous prétendons avec nos moyens et nos limites, faire resplendir l'héritage légué par un grand auteur contemporain...

          René Barjavel

L'œuvre de Barjavel est immense, sa richesse mal connue, son message ignoré. La critique besogneuse ne l'aura desservi que comme un réactionnaire gauchisant, un fasciste prônant le retour à la terre, ou au mieux un écologiste apolitique. Chaque critique s'amoncelant sur le tas incohérent des précédentes ne fait qu'un peu plus s'affaisser l'ensemble, et l'on observe par ailleurs que l'intérêt pour l'auteur croît tant du point de vue du grand public - qui voit maintenant réunies la quasi-totalité de ses œuvres - que des littéraires qui lui consacrent de plus en plus de travaux, à l'échelle universitaire. Barjavel est un auteur voué à faire exploser les barrières étroites de la Science-Fiction ou des premières classes du lycée. Homme ne sacrifiant pour rien son goût de la liberté de penser et de s'exprimer, ardent défenseur de la joie de vivre, moraliste, philanthrope, son message éclate aujourd'hui comme une formidable source de fraîcheur et d'espoir dans un monde dont l'emprise de la guerre, l'économie, la violence asphyxient aujourd'hui plus encore qu'hier notre quotidien. Les textes de Barjavel sont d'une stupéfiante actualité, tant sur les problèmes religieux, et politiques, que sociaux. Ses textes sur la Palestine et Israël, sur l'état des prisons, sur la qualité de l'alimentation, sur l'industrialisation et la mondialisation, sur l'Europe, sont autant de thèmes qui font l'actualité de nos quotidiens, ou la feront demain. Quand il se met à s'interroger sur l'amour, l'humanité, Dieu et la science, il écrit alors des textes d'une universalité poignante, appelés à demeurer pour toujours dans la mémoire collective. Qui aurait cru, au détour du rayon S.-F., se retrouver face aux grandes questions de la vie et de l'existence ? Qui aurait cru surtout en trouver des éléments de réponse ?

C'est cette richesse que ce site, le barjaweb, se propose de mettre à disposition de chacun, et d'y suggérer des pistes permettant de mieux cerner l'auteur et son œuvre, d'encourager et d'y faire partager la réflexion, d'y ouvrir les portes sur les textes moins connus, de collectionner grâce à l'intérêt et la participation de chacun, toutes les anecdotes et détails insolites concernant notre auteur.

  • Barjavel, homme sans concession, n'était pas du genre à s'enrober de mille précautions et de verbiage philosophique pour s'exprimer. La critique, sans volonté réfléchie de lui nuire, n'a pu que facilement tomber dans le piège de le juger et le cataloguer trop vite. Le barjaweb, c'est entre autre une critique de l'œuvre de Barjavel, une analyse qui n'est pas une hagiographie, basée sur des faits avérés, et dont la justesse est mise à l'épreuve des visiteurs. Le but de cette analyse est de rehausser l'auteur, taxé des pires thèses et doctrines, sur la base de faits dont ce site se propose de montrer qu'ils sont inexacts ou mal interprétés. Le barjaweb, c'est encore un reportage vivant et coloré de la vie du maître de Nyons, dans ce pays pittoresque qu'est sa Provence natale, ou, plus tard, dans les vieux quartiers de Paris.
  • Barjavel, créateur aux multiples activités, voit ici ses diverses réalisations dans de nombreux domaines artistiques, recensées, répertoriées, classées. On y trouvera aussi les divers travaux effectués sur son œuvre, ou, plus rares, sur sa biographie. Un "moteur de recherche" puissants a été mis en place pour permettre des recherches détaillées, au service du public.
  • Barjavel romancier est bien sûr aussi à l'honneur pour ceux qui l'ont simplement apprécié pour ses romans. Le site se fait l'écho pour le simple plaisir de la lecture des meilleurs passages, abondamment illustrés et pourvus des possibilités ouvertes par les nouvelles technologies, pour tisser des liens entre ses lecteurs, et donner un nouveau jour à ses textes.
Ce que vous trouverez sur le barjaweb

De façon générale, le site veut mettre à disposition des personnes intéressées tous les éléments concernant de près ou de loin la vie et l'œuvre de l'auteur, à des fins intellectuelles, professionnelles (documentation), culturelle, voire même ludiques.

  • Biographie détaillée, avec entre autres un reportage sur la Provence natale de l'auteur : la Drôme, Nyons, Bellecombe-Tarendol et aussi le Bourdonnais et Cusset, ainsi que les liaisons culturelles de ces régions.
  • Présentation de l'intégralité des œuvres, y compris celles complètement oubliées et quasi introuvables.
  • Bibliographie aussi complète que possible, comprenant toutes les éditions que j'ai pu recenser, avec des visuels des couvertures et les caractéristiques d'édition.
  • Étude détaillée de chaque ouvrage, sur le plan littéraire, stylistique et linguistique, avec anecdotes, photos et références.
  • Genèse de certains thèmes, en plongeant dans les sources (romans, idées, etc) que j'ai identifiées comme ayant inspiré Barjavel, et l'apport qu'il y a introduit.
  • Auteurs inspirés par Barjavel, au travers de romans où l'on retrouve des thèmes et situations similaires, ainsi que les produits «techniques» nés non fortuitement d'idées introduites sous forme romanesque par Barjavel.
  • Rapports de l'auteur avec le cinéma, principalement les films dont il a été scénariste.
  • Une partie plus «philosophique» où les thèmes de pensées et idées exprimées par Barjavel sont analysés.
  • Espace d'échange, par le Livre d'Or et les Critiques et Avis sur les œuvres.

Le barjaweb est dirigé par votre serviteur, G.M. Loup. J'y consacre la plus grande partie de mon temps, quand je ne médite pas sur mon balcon de la rue Lacretelle, à veiller sur mes cobées et mes pétunias... Je signe mes écrits de Pary sur Arche qu'il serait vain de vouloir chercher sur une carte, bien que certains visiteurs l'aient tenté...
Je m'y suis entouré pour cela de collaborateurs et amis : ma petite équipe, "coordonnée" par Pierre Creveuil (par ailleurs président-fondateur de l'Association des Amis de René Barjavel) bénéficie des contributions de Fabrice Méreste ( http://www.mereste.net ], Olivier Bex, Carine Fritsch, Laurence Delord, Fabrice P. Laussy, Paul-André Marleau, Olivier Godet et Christian Quennehen, chacun y contribuant à son rythme et selon ses centres d'intérêt voir G.M. Loup }. Notre travail consiste en l'élaboration du site, dont l'"ouverture" officielle a été prononcée pour le 15ème anniversaire de la mort de l'auteur. Les tâches se répartissent en recherche de documents et d'informations, en étude, discussions et rédaction et en prises de contacts avec d'autres passionnés ou personnes ayant connu l'auteur. Curieusement, nous ne nous sommes rencontrés "physiquement" que tardivement, et encore partiellement, à l'occasion de la journée Barjavel du 25 août 2001 organisée par la ville de Nyons...
En principe, j'accepte toute candidature au titre de collaborateur, de personnes qui pensent et veulent dans un ou plusieurs de ces domaines contribuer à l'avancement du site. Vous pouvez me contacter afin d'en savoir plus à ce sujet en utilisant le lien en bas de la page.

Le barjaweb est donc maintenant publiquement accessible sur le réseau après une gestation qui m'a occupé pendant plusieurs années, d'après des idées et une "vision" bien présentes à l'esprit de mes collaborateurs. Depuis le début de l'an 2000, les férus admirateurs de l'auteur disposent d'une liste de diffusion, «les amis de G.M. Loup», qui permet aux personnes intéressées d'être informées de l'avancement et de l'aventure du site. Elle se concrétise par une "lettre d'information" que je diffuse sur une base mensuelle, et en tout cas chaque fois qu'une nouvelle page ou section du site voit le jour. L'inscription - facultative - se fait par le petit questionnaire qui n'apparaît qu'une fois lors de la première entrée au site. On peut aussi s'inscrire à partir de la page "index des Lettres". Elle est donc bien sûre libre, "révocable" et gratuite, et grandement encouragée.

Pourquoi le barjaweb ?

D'autres sites présentant l'œuvre de Barjavel existent, plus ou moins "complets", plus ou moins précis. Certains se situent dans une perspective portant essentiellement sur l'aspect Science-Fiction de l'écrivain, d'autres, plus généraux, présentent un aperçu des différentes facettes de l'œuvre. Certains, bien que réalisés par des enthousiastes sympathiques, pâtissent d'une réalisation approximative (orthographe douteuse, imprécisions...) qui dessert plutôt ne serait-ce que le respect dû à l'auteur...
C'est pour ces raisons, et parce que je suis conscient que le travail de recherches et d'approfondissement auquel je me livre va plus loin qu'un simple intérêt, que l'idée du barjaweb est née, et que ce site en est la concrétisation.

Ce que vous ne trouverez pas sur le barjaweb

Site indépendant de toutes considérations commerciales, cultuelles voire même politiques, et visant à être accessible à tous dans les meilleures conditions, le barjaweb se refuse à certains artifices et facilités pourtant courants sur Internet :

  • structuration des pages en frames (cadres) : ceci pour des raisons de compatibilité, et afin de permettre l'impression des pages principales dans toute leur hauteur (en cas de problème d'impression, des fichiers au format PDF sont disponibles sur simple demande).
  • animations importunes et exagérément envahissantes,
  • bandeaux et liens "publicitaires", que ce soit rémunérés ou incitatifs : je trouve ces pratiques inconvenantes pour un site culturel. La page Les Chemins du barjaweb présente des liens de sites amis, et en rapport direct avec l'auteur, à conditions qu'eux-mêmes respectent un tant soit peu cet esprit.
  • fautes d'orthographe - dans la mesure de l'assiduité de la relecture.
  • incitations intolérantes à quoi que ce soit...

Il peut sembler en résulter une certaine austérité de présentation qui est en fait un parti-pris de conception : j'ai souhaité donner la priorité au contenu sur le contenant et ne pas sous-estimer la capacité d'attention et de lecture des visiteurs. Une telle réalisation peut déplaire extérieurement à qui s'attend à un spectacle ludique, mais je ne peux qu'inviter à la lecture d'une fameuse fable de La Fontaine : { Le Meunier, son fils et l'âne }...

Le barjaweb, se voulant respectueux des droits d'auteur - et en particulier ceux revenant aux actuels ayant-droits de René Barjavel, ne met pas "en ligne" les œuvres de l'auteur. Seuls des extraits et citations à fins d'analyses et de commentaires sont proposés, dans une proportion minime de l'œuvre totale à laquelle elles s'appliquent. Dans une approche similaire, le barjaweb ne se veut pas "anti-sèche" scolaire pour des devoirs et exposés sur l'auteur ! Bien sûr, j'apprécie que les pages ici présentées puissent aider en de telles circonstances, mais c'est en quelque sorte volontairement que le style de rédaction que j'ai choisi se donne une allure parfois "ampoulée", dont l'effet sur un correcteur scolaire sera de remettre les choses en place...
Des demandes de renseignements seront aussi les bienvenues, et c'est avec plaisir que je fournirai des pistes de recherches complémentaires, mais il n'est nullement dans le rôle de G.M-loup de faire un devoir ou un exposé à la place d'un élève paresseux ou négligent qui ne serait pas prêt à lire lui-même un ouvrage et compterait sur G.M. Loup pour lui en fournir le résumé. On verra quelques exemples de messages auxquels je n'ai pas répondu pour cette raison...

Quand même... quelques remerciements - libres de toute publicité

L'élaboration du barjaweb est tout d'abord le fruit d'un travail de recherche documentaire qui n'est possible que grâce à des sources d'informations dont la disponibilité, même si elle est souvent inhérente à leur origine, va dans certains cas au delà, et de ce fait mérite d'être soulignée.
Si la page (conseils aux bibliophiles barjavéliens) fournit des pistes pour ceux et celles qui souhaiteraient mener une semblable quête, je me dois de signaler tout particulièrement :

  • Les Bibliothèques de la Ville de Paris disposent d'une somme de documents particulièrement appréciable, dont le fichier centralisé permet de consulter la disponibilité en temps réel et de localiser un document dans les meilleures conditions. Parmi elles, la Bibliothèque pour enfants L'heure Joyeuse, rue Saint Séverin (Paris 5ème), m'a permis de consulter en dehors des heures d'ouverture au public l'exemplaire de « Roland, le chevalier plus fort que le lion », bien avant que je puisse m'en procurer un exemplaire.
  • Les libraries d'anciens, surtout celles spécialisées en S.F. ou littératures "étranges", sont également sources de "révélations". Je ne peux que recommander :
    • Florence de Chastenay, rue Gay-Lussac (Paris 6ème), { voir la boutique } spécialisée dans la S.F. ancienne, le fantastique et l'ésotérisme, chez qui j'ai trouvé des exemplaires uniques, un excellent accueil, et quelques anecdotes de vive voix sur René Barjavel,
    • L'Introuvable, rue Juliette Dodu (Paris 10ème), { voir } spécialisé dans les policiers anciens, en particulier la collection "Le Masque"...
    • des "petites" libraries dans des rues étroites du quartier latin, où l'on peut trouver des anciennes revues "Fiction" pleines de charme.
  • Définord, association de lutte contre le chômage / Centre d'Action Éducative, qui archivait des vieux journaux, revues, programmes de télévision, avec un service de diligentes recherches de disponibilité. ( voir son site - qui a semble-t-il disparu depuis... )
  • Le site de bouquinistes Les kiosques de Toulon auprès duquel j'ai pu trouver des exemplaires d'éditions anciennes.
et plusieurs autres, brocanteurs, bouquinistes.
Et encore plus les personnes qui, ayant connu René Barjavel, m'ont fait part d'anecdotes, de détails parfois infimes mais toujours bienvenus et apportant un éclairage particulier sur sa vie et son œuvre.

En revanche, je resterai muet à propos de ceux à qui j'ai demandé des renseignements et qui n'ont pas daigné répondre.


Toutes les questions, suggestions ou remarques sont les bienvenues...

G.M. Loup      
Novembre 2000