Les articles de René Barjavel au
Journal Du Dimanche


L'activité de chroniqueur de René Barjavel au Journal du dimanche a commencé en janvier 1969, par une rubrique de "critiques prévisionnelles" des émissions de télévision à venir qui figurait en page 15, juste au dessus de la grille horaire des deux chaînes qui composaient le paysage audiovisuel d'alors.

Voici comment fut présentée la toute première apparition de la plume de l'auteur, à la Une du numéro 1157 du 26 janvier 1969 :


MOI, TÉLÉSPECTATEUR
par René BARJAVEL

Nous avons le plaisir d'informer nos lecteurs que le grand écrivain René Barjavel, dont le dernier ouvrage, « La Nuit des temps », connaît en ce moment même un succès considérable, a bien voulu accepter de donner chaque semaine au « Journal du Dimanche » ses impressions de... téléspectateur. Vous trouverez aujourd'hui, en page 15, la première chronique de René Barjavel

La majorité des articles de cette période se trouve recueillie dans les trois volumes édités par les Presses de la Cité : "Les Années de la Lune" (1969-1971), "Les Années de la Liberté" (1972-1973) et "Les Années de l'Homme" (1974-1975). Ces recueils ne sont donc pas complets, certains articles n'ayant pas été "retenus" par l'auteur, ou bien ne pouvaient pas l'être pour des raisons éditoriales (ainsi sans doute ceux qui citaient des extraits de livres de Barjavel parus aux éditions Denoël). Certains articles y ont été plus ou moins remaniés, ou tronqués de sections trop directement liées à des commentaires de la télévision et qui ont probablement été jugés "non pertinents" pour la postérité, ce que l'on ne peut finalement que regretter.
Par la suite, Barjavel élargit son sujet, ou plutôt ayant montré que la critique télévisuelle le conduit à étendre ses commentaires à de nombreux autres sujets, sa chronique devient "René Barjavel vous fait part de ses réflexions en regardant la TV" à partir de septembre 1970, puis "René Barjavel vous fait part de ses réflexions devant son poste" au printemps 1971. D'autres chroniques, sans titre générique, viennent occasionnellement commenter l'actualité générale. Au retour de ses vacances d'hiver le 24 février 1974, sa chronique s'intitule "Dimanche avec René Barjavelé et a pris place dans le cahier central "Les loisirs du Dimanche". Enfin, le 12 mai 1974 commencent "Les libres propos de René Barjavel", qui deviendront "Choses vues" à la fin de la décennie.
Car il continue bien après 1975 ses chroniques, que les Presses de la Cité n'ont pas jugé bon de regrouper en recueil, et qui se trouveraient perdues dans les archives à défaut d'être recueillies sur la présente page, de manière bien incomplète mais qui vise, à terme, à l'exhaustivité.
On trouvera donc ci-après le début de cette "recollection", se terminant avec l'année 1981 où Barjavel lâche le collier en ne publiant que deux chroniques, le 4 janvier où il offre une "recette de vie" qui réjouira ceux qui connaissent ses tout premiers "Billets du matin" au Progrès de l'Allier, et le 15 mars qui le voit terminer dans la joie son observation partagée du monde... et "filer à l'anglaise", car rien n'annonce que c'est là son dernier article.

Les amateurs auront pu constater que le 27 Juin 2004, Le Journal du dimanche fêtait son 3000ème numéro, et à cette occasion publiait un supplément spécial regroupant les plus grandes signatures des 55 années passées. René Barjavel y était présent, avec la reprise de son article du 23 février 1975, « La molécule du bonheur conjugal » (recueillie dans Les Années de l'Homme, où elle se trouve incorrectement datée de 1974)
 



 
Les libres propos de René Barjavel
René Barjavel (photo en vignette des Libres Propos hebdomadaires)
DateTitre
26 janvier 1969
MOI, TÉLÉSPECTATEUR 
2 février 1969
MOI, TÉLÉSPECTATEUR
(Le premier article de René Barjavel retranscrit (en partie)
dans Les Années de la Lune) 
9 février 1969
MOI, TÉLÉSPECTATEUR 
16 février 1969
MOI, TÉLÉSPECTATEUR 
23 février 1969
MOI, TÉLÉSPECTATEUR 
12 avril 1970
Seize ans après, les « Chiffonniers d'Emmaüs »... 
11 octobre 1970
TOUS CES MORTS : LA FAUTE A SATURNE ? 
2 janvier 1972
JE VOUS LA SOUHAITE BONNE ET HEUREUSE 
7 mars 1975
Ce vin qui devrait donner la joie... 
30 novembre 1975
Laissez-les vivre 
15 février 1976
Du temps de Vichy... 
18 juillet 1976
Fred Astaire et les petits bals de ma jeunesse 
30 janvier 1977
Centre Beaubourg : Dieu que c'est laid ! 
24 avril 1977
Ma rencontre avec le maire de Paris 
22 mai 1977
Séguy et Jésus 
10 juillet 1977
Le sac de la Caroline 
4 septembre 1977
Miracles à vendre 
18 septembre 1977
Quand vous ferez tout à notre place Mesdames 
13 novembre 1977
En hommage aux guerriers de la mer 
4 décembre 1977
Boire un petit coup 
18 décembre 1977
Êtes-vous Kami ? 
1er janvier 1978
Pour bien commencer l'année 
16 juillet 1978
Le martien Bradbury existe, je l'ai rencontré 
23 juillet 1978
Le sourire de Jimmy Carter 
30 juillet 1978
Le style éprouvette 
1er août 1978
Si j'en crois saint Malachie 
6 août 1978
L'amour au lieu de la haine 
27 août 1978
S'ils m'avaient élu pape... 
15 octobre 1978
Chaque goutte compte : VIVEZ... 
22 octobre 1978
L'art de choisir les hommes 
29 octobre 1978
Que de bonnes nouvelles ! 
14 novembre 1978
Comme Ramsès, on peut rêver... 
14 janvier 1979
La ville dont le prince n'est pas un enfant 
15 juillet 1979
Au clair de la lune... 
20 avril 1980
Sartre et Tino Rossi 
31 août 1980
Les choses vues de René Barjavel 
12 octobre 1980
Les trois coquilles de René Barjavel 
19 octobre 1980
« Non ce n'est pas un péché de désirer sa propre femme » 
2 novembre 1980
René Barjavel a vu le face-à-face T.V. (Reagan~Carter) 
9 novembre 1980
Barjavel répond à ses lecteurs 
16 novembre 1980
A propos de photos de Saturne recueillies par la sonde Voyager
et montrées à la télévision.
 
4 janvier 1981
La recette de vie de René Barjavel 
15 mars 1981
René Barjavel ne se tient plus de joie 

Une exclusivité de G.M. Loup : la chronique de René Barjavel sur RTL
le dimanche 22 décembre 1968, alors qu'Apollo VIII approchait de la Lune :
Écouter / télécharger le fichier
Fichier son MP3       Real Audio  Écouter la chronique (Real Audio)